28 décembre 2010

Bahia c'est pas brésilien, c'est algérien

Eh bien, ça faisait un petit moment quand même que je n'avais aps remis les pieds au cinéma...Et pour un film pareil, ça valait la peine d'attendre!!
Synopsis selon allociné : Bahia Benmahmoud, jeune femme extravertie, se fait une haute idée de l'engagement politique puisqu'elle n'hésite pas à coucher avec ses ennemis pour les convertir à sa cause - ce qui peut faire beaucoup de monde vu qu'en gros, tous les gens de droite sont concernés. En règle générale, elle obtient de bons résultats. Jusqu'au jour où elle rencontre Arthur Martin, comme celui des cuisines, quadragénaire discret, adepte du risque zéro. Elle se dit qu'avec un nom pareil, il est forcément un peu facho. Mais les noms sont fourbes et les apparences trompeuses...

C'est vrai que comme ça, c'est pas terrible et ça donne pas trop envie...mais quand tu le vois, et bien tu en ressors content d'avoir osé y mettre les pieds!! Déjà, il faut y aller juste pour les acteurs. Jacques Gamblin et Sara Forestier valent vraiment la peine. Je connaissais pas la deuxième, mais on va commencer à la connaître en tout cas!
Et il faut y aller juste pour le demain. La présentation des personnages est originale, un peu frontal comparé aux autres films où tu apprends par des intermédiaires qui ils sont. Et l'idée des noms, elle est juste magnifique!
Sinon, les thèmes du film valent aussi la peine : intégration, racisme, changement, origine, que du bon travail social tout ça! Enfin... si tout ceux de gauche couchait avec ceux de droite et qu'ils arrivaient à les faire changer d'avis, on serait quand même dans une panique totale, mais ça pourrait être drole...
 
En plus maintenant que le cinéma est 14.- , il faut vraiment faire attention à bien choisir ces films et pas dépenser trop pour une daube...en plus là, les abdos ont bien été fait, et c'est pas une histoire d'amour trop gnangnan!
Bon après cette pause blogesque, j'en retourne à mes révisions avant d'aller au boulot -_-
 
"Nous sommes tous l'étranger de quelqu'un"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire