21 mars 2012

Toujours plus haut

Reçu dans le cadre d'un swap par Chouillette, je n'ai pas laissé passer la LC organisée par Frenchdawn pour enfin sortir ce pavé de la bibliothèque. La LC ayant été reportée, j'ai pris la décision de la publier en avance, histoire de mettre à jour mes chroniques quand même un petit peu pendant que j'ai le temps... 


Je m'attendais vraiment à avoir de la peine à lire ces milles pages une fois dans les mains. Mais en fait, il a finalement été dévoré assez vite! L'histoire est prenante et assez bien fichue, avec pleins de rebondissements et juste assez de temps mort.
Les personnages sont attachants, et pour un livre se déroulant au Moyen Age, je suis étonnée de la place que laisse l'auteur aux femmes!! Surtout à Aliena, qui se retrouve plus prospère que la plupart des autres commerçants. Les méchants sont détestables, mais on ne tombe quand même pas dans un manichéisme pure et dure. Donc ça passe.
Par contre il y a quand même certains passages où je me demande pourquoi on nous répète trente-six fois la même chose. Bon il est vrai qu'à la base, il s'agit de deux tomes séparés, et du coup le lecteur a sans doute eu besoin de piqure de rappel. Et c'est vrai que sur mille pages, on ne se rappelle pas forcément de tout. Mais ce livre ce lit tellement "rapidement" (quand même, je répète, c'est un bon pavé!!) que les détails restent quand même assez longtemps en tête. Donc quelques passages à sauter quand même.
En plus, comme je ne suis pas du tout callée en architecture, les passages de construction de cathédrale se lise relativement vite, cela sûrement grâce au style du récit. J'ai eu l'impression de suivre un cours d'histoire, mais sans être barbant. En plus, la politique anglaise est quelque peu visible, et de grand événement historiqeu se déroulent sous nos yeux, il doit y avoir quand même un sacré travail de documentation derrière!!
Ce livre m'a permis de découvrir Follet, et je me suis d'ailleur ruée sur la suite et sur d'autres livres, que je me réjouis de découvrir. Avis donc très positif, même s'il y a quelques longueurs.

 6/212

 Lettre F 8/26

Aucun commentaire:

Publier un commentaire