5 mai 2013

Deuxième partie des catastrophes

Allez, avec complètement et assiduement (ça veut rien dire ce n'est pas grave) de retard, voilà ENFIN la suite de mes avis sur les orphelins Baudelaire. Bon ok j'ai une année de retard, mais mieux vaut tard que jamais! Alors c'est partie pour la deuxième fournée, avec les trois tomes suivants!

 
 
Tome 5 : Piège au collège
On pourrait presque croire que ce 5ème tome va aller bien. Et bien non! Après avoir rencontré deux triplés (ben oui trois ce serait trop simple...), Olaf est de retour pour nous jouer des mauvais tours! J'avoue que la pause avant ce tome a été fructueuse : je l'ai dévoré! Mais encore une fois, sans grande conviction. J'ai bien aimé le personnage de peste de Carmelita, dommage qu'elle ne soit pas plus exploitée... Et je me réjouis de découvrir la suite des aventures des triplés Bauxdraps, c'est une bonne idée de rajouter des personnages qui mettent un peu de piment dans ce récit...
Je ne reparlerais pas de l'humour, toujours le même. Mais cette fois, j'ai eu droit à plus d'explication de mot, c'était sympa quand même!
 
Tome 6 : Ascenseur pour la peur
Un tome sacrément farfelu que celui-là! Les solutions des situations où les orphelins se fourrent sont assez abracadabrantes! Et pourtant, le mystère s'épaissit autour d'eux... Des énigmes surgissent, en espérant que la solution arrive bientôt.
En fait j'ai l'impression qu'il a fallut plusieurs tomes pour mettre en place les personnages, et maintenant l'histoire commence vraiment à progresser... Enfin à voir si mon impression persiste! Mais j'ai toujours de la peine avec le style de l'auteur.. Peut-être que cela sera aussi un mystère résolu dans les prochains tomes!

Tome 7 : L'arbre aux corbeaux
Moi qui m'attendait à un mystère de mieux... Mouais... Quelques indices, moins d'Olaf, tout s'épaissit, mais je reste assez peu réceptive à la forme. Une semaine pour vraiment me mettre à le lire, alors que je le lis en une journée, ça veut tout dire!
Maintenant, on comprend que l'auteur a peut-être quelque chose à voir dans ce récit... Et les orphelins sont cette fois, tout seul. Peut-être pas de nouveau tuteur, ce qui pourrait donner une nouvelle forme au récit, ce qui pourrait être pas mal. Un peu de renouveau non de non!
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire