13 juin 2010

Le retour des valises

Bien le bonsoir
En ce temps de folie footbalistique, je vais vous parler de quelques choses de beaucoup plus...allez, je dirais trivial. Me voici de retour de dix jours au soleil de la sicile. Voyage bien sympathique, car j'ai pu découvrir la région de mon côté paternel un peu plus conséquemment qu'à travers les repas familiaux de mes souvenir d'enfance. (Mon dieu ce que j'utilise des mots savants ce soir! Je ne sais point ce qu'il advient de moi...).

La randonnée sur l'Etna restera quelque chose d'inoubliable et de très particulier. De la neige début juin, des arbres brûlés vifs qui repoussent vert sur un fond noir de cendres de lave, avec des cratères qui surgissent de partout. Et avec tout ça, la vue sur la mer. Assez incroyable et à découvrir au moins une fois. Par contre, tomber sur la lave fais mal, les cailloux sont pointus!
AH et bien sur, il faut parler des découvertes qui 'auraient pas pu se faire sans notre très cher GEOguide sur la sicile! Tout d'abord, les gorges de l'Alcantara. La rivière a fait pendant des siècles son lit dans une ancienne coulée de lave. Du coup, les crevasses sont énormes et les cailloux prennent des formes très étranges. Leurs couleurs ne semblent pas normal. Le courant y est très fort, possibilité de faire du canoé en été.
En parcourant encore les pages de ce livre, j'ai découvert qu'Ulysse serait passer en Sicile avec son aventure du cyclope. A Acitreza, des cailloux témoignent de la poursuite de Perséphone aprèsque Personne ne lui ait crevé l'oeil. La légende est due à des volcans sous marins, qui donnent des formes très sympathiques dans la mer et des bonnes places de détente pour plonger dans la mer turquoise.
Agrigento a été une belle surprise au niveau du temps. Journée annoncée comme orageuse, nous nous sommes retrouvés devant les temples d'Héra et des Dioscures avec un soleil de plomb. De quoi avoir des bons coups de soleil!


Demain annonceras le retour au travail, aux enfants et aux feuilles. Ma valise s'est défaite plus vite qu'elle ne s'est faite, puisqu'il m'a suffit de tout mettre à laver. Par contre, mon sac à dos est toujours rempli à ras bord de mes livres et de mes affaires de voyage. Dans quelques semaines, tout sera peut-être remis à sa place. D'ici là, il prendra un peu de poussière, et j'aurais terminé un autre livre, que je me vais de ce pas continuer.
A dans quelques heures

Aucun commentaire:

Publier un commentaire