6 août 2010

Quelques notes


Amanda Jenssen, ça commence par un coup de coeur entendu sur couleur 3 : Happyland.

Et ça continue avec son album du même nom. Pourquoi cette blonde suédoise de 23 ans découverte à la nouvelle star de son pays m'enchante et me mets de bonne humeur?


  • J'adore sa voix qui passe du blues soul à de l'agressif, tout en restant festive. Son grain de voix a quelque chose qui fait que j'ai envie de l'écouter encore et encore, même avec des chansons lentes comme "The End" ou "Sing me to sleep".

  • J'ai l'impression d'entrer dans un cabaret à chaque chanson, ou dans un cirque, comme dans "happyland" ou "Save me for a day". Un univers que j'imagine délirant, n'ayant jamais vu la demoiselle ni en photo avant cet article, ni en vidéo. Un retour dans les années 20, avec les robes à cocktails et les portes cigarettes.

  • Même avec des paroles pas forcément joyeuse, il y a toujours quelque chose qui donne envie de danser : le swing, les trompettes...le je ne sais quoi qu'il n'y a pas ailleurs. Peut-être la magie de la Suède. "Happyland" le matin et hop, le métro n'est plus un calvaire, surtout en période de cours.

  • En tant qu'album, il est bien réussi. Même si tout est un peu dans le même style, il se laisse écouter et réécouter. Je sais pas pourquoi, mais lorsque j'entends "Our time", j'ai l'impression de voir "Show must go on" version "Moulin Rouge". Il y a de l'idée.

  • Comme c'est son deuxième album, je m'en vais à la recherche du premier pour voir l'évolution. A mon avis, l'univers sera déjà mis en place, et la voix sera déjà là...

  • Et en fait, juste de la voir chanter "Hallelujah", ça me suffit.
Bonne écoute

Aucun commentaire:

Publier un commentaire