5 août 2010

Une semaine ailleurs

Comment résumer ce voyage en Crète...

Deux zigotos à la mer, sous le soleil, pendant une semaine, à manger de la Moussaka, du Kleftiko, et des salades grecques arrosées de Tsatsiki. Une semaine à ne rien faire, si ce n'est visiter, profiter du soleil, parler, lire et manger. Et marcher jusqu'au restaurant. Et tenter de ne pas se faire tuer par un quad ou par la réceptionniste à force de râler :)

Cette année, les ruines étaient à l'honneur. Après les temples d'Agrigento, les ruines du labyrinthe du Minotaure. En effet, Knossos nous a ouvert ses portes pour nous emmener à l'époque du roi Minos et de ses légendes avec une guide qui s'y connaît et qui mate les jeunes guides. Par contre pour les cigales, difficile de ne pas les entendre. Mais ça a du charme... Donc balade dans les ruines sous un soleil de plomb, en compagnie de payernois pour ne pas trop être dépaysé de la suisse. Faut pas trop s'habituer au soleil quand même!

L'escalier qui menait à la chambre royale
Bon sinon, ce n'est pas là que nous avons rencontré les payernois, mais à l'excursion Spinalonga-Agios Nicolaos. Spinalonga est une petite île qui a été transformée en "réceptacle" (je trouve pas le bon mot) à lépreux et ce fût la dernière d'Europe. Il y avait tout dedans : église, cimetière, magasin, hôpital, maison... Presque envie d'y habiter! Et pour y accéder, on a prit le bateau sur la mer de Crète, avec donc les payernois et leur caisses de bière, et quelques autres touristes aussi. Après la visite à midi sous le soleil exactement, il fallait manger des côtes de porc bien cuites. Et pour ça, direction un joli lagon où il fait très bon faire trempette.

Kolokithia
Après ce petit arrêt ripaille et baignade, reprise du car pour dépense à Agios Nikolaos et son lac intérieur. Bon rien de très intéressant, si ce n'est mes Rayban violette ^^
Autre visite après Knossos, le plateau de Lassithi, ou le plateau au mille moulin. A 800 mètres d'altitude, ce plateau est totalement dépaysant lorsque nous venons de la mer. Nous faisons alors connaissance des Krikri, de la nourriture grecque, des petits villages, du raki et du platane qui a 2000 ans. Un bon moment. Mais comme je ne vais pas vous abreuver de photos par ici, je vous laisse les découvrir par la.

Donc des vacances de repos, de visite et il est difficile de revenir sous la pluie, avec 10 degré de moins. Mais au moins, il n'y a pas eu de grève comme nous avions été prévenu, et malgré les ralages à la réception de l'hôtel, ce fut de très bonne vacance et il est difficile de se remettre à l'heure suisse, malgré une minuscule heure de décalage...sûrement à cause du temps...

A bon entendeur

Aucun commentaire:

Publier un commentaire