14 mai 2014

Glouglou

Un petit saut dans l'océan pour un nouveau moment de l'opération coup de cœur.
 
 
Il était une fois des sirènes qui se baladaient dans l’eau et par l’esprit. Dans des cités ou des drôles d’endroit, je ne sais pas trop ou, parce que j’ai malheureusement arrêté de lire très vite.
Tout d’abord, j’ai trouvé l’écriture pesante. Les phrases n’étaient pas forcément longues, mais les mots choisis ont fait que j’ai vraiment eu de la peine à accrocher. De plus, cela ne s’est pas arrangé vu qu’au début du roman, il s’agit de faire entrer dans un nouveau monde. Celui-ci aurait pu être intéressant, peu de roman parlant de sirène.
Malheureusement, le trop plein d’intrigues m’a laissé sur ma faim. Tout commence en même temps, et on ne sait pas trop pourquoi ni comment. Même les personnages n’ont pas réussis à me tenir en haleine. Certes, Thelma aurait pu être sympathique, mais il m’a manqué des éléments pour vraiment m’accroché à elle. Tout comme au jeune homme rencontré sur l’île. Sauf que tout cela a été mangé par les vers mangeurs. Bref, trop d’intrigue tue l’intrigue.
C’est dommage, la couverture et le résumé était pourtant bien attrayant. Malheureusement, le contenu n’aura pas suivi pour moi. Pourtant j’avais bien aimé « la petite sirène », et j’aurais bien voulu pouvoir connaitre la suite des aventures de celles-ci.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire